Obtenez jusqu'à 3000 € pour créer un compost de quartier !
fr - nl
Les bioplastiques : compostables ??

Comment ça marche?

Il existe 4 familles de plastiques en fonction de leur origine renouvelable (ou non) et de leur biodégradablilité (ou non).
Les bioplastiques dits « compostables » sont constitués de matière première renouvelable et/ou de matière biodégradable. Ils sont entièrement compostables. La compostabilité de ces bioplastiques est variable sous différentes conditions (chaleur, humidité, durée…).

Une classification pas toujours transparente !
Cette transparence doit apparaître grâce aux labels, mais les labels créent encore plus de confusion.



Les bioplastiques compostable représentent 1% de tous les plastiques dans le monde.

Les normes et labels
Les labels reposent sur une certification (norme) internationale (ISO), européenne (EN) voir nationale (DIN, ASTM).
La norme qui concerne les bioplastiques compostables est la EN 13432.

AIB-Vinçotte octroie et contrôle les labels OK-Compost, Home…

La norme EN 13432
- Composition : la norme établit un taux maximal de solides volatils, de métaux lourds (Cu, Zn, Ni, Cd, Pb, Hg, Cr, Mo, Se, As) et de fluor acceptable dans les matériaux de l’emballage.
- Biodégradabilité : le seuil acceptable de biodégradabilité est d’au moins 90% a endéans un délai maximum de 6 mois.
- Désintégration : c’est l’aptitude du produit à se fragmenter sous l’effet du compostage. Après 12 semaines, au moins 90% (en masse) de l’emballage doit passer au travers des mailles d’un tamis de 2 mm.
- Qualité du compost final et écotoxicité : la qualité du compost final ne doit pas être modifiée par les matériaux d’emballage ajouté au compost et ne doit pas être dangereuse pour l’environnement. La norme impose de réaliser des tests d’écotoxicité sur base de test de germination et exige une performance supérieure à 90% de celle du compost témoin correspondant.

Les labels
- OK compost
- OK compost HOME
- PAS OK compost – CO2 OK Compost
- Biodégradable >< Compostable

Pas de législation belge !
De fait, l'appellation "compostable" sur les emballages n'est pas règlementée, et donc, peut être utilisée comme argument marketing.





Quels sont les composants d'un bioplastique?

L’origine des matières premières des bioplastiques est très souvent issus des cultures de maïs, blé, pdt, canne à sucre, huiles… provenant de l’agriculture conventionnelle (! OGM !).
Ils sont constitués de polymères naturels, présents dans l’amidon, la cellulose,…
La glycérine est un produit naturel visqueux inodore et incolore. Ayant une fonction alcool, il a une action collante !



Facile à faire soi-même avec des matériaux de base !

Processus de fabrication simple

Pour fabriquer du bioplastique, il suffit de faire chauffer les ingrédients.
1. On place tout dans une casserole
2. On fait bouillir…
3. Laissez refroidir dans un moule !



Comment peut-composter ces bioplastiques?

- Besoin de chaleur (min 55 - 60°)!!
Ne convient pas pour le vermicompostage, ni les fûts à compost. En silo, il est possible d'atteindre ces températures.
Mais, nous constatons des difficultés dans les composts de quartier donc les bioplastiques y sont non autorisés.

- Besoin d’humidité
- En quantités réduites !
- Attention aux résidus de métaux lourds (autorisés par la norme en vigueur ! Le compost produit ne sera pas conseillé pour le potager !)

Le cas de la plant Bottle

Produit écologique ou Outil marketing ?




Pensons à l'échelle de Lansik et privilégions la réduction des déchets, puis la réutilisation. C'est possible !